Le Regroupement des Jeunes Africians pour la Démocratie et le Développement a lancé depuis juin 2015 une pétition à l'encontre du Président Faure Gnassingbé et réclame auprès du Président togolais des réformes constitutionnelles et institutionnelles pour le Togo.
Publié le 19 juin 2015
 

Pétition pour refuser l’inacceptable et l’inconcevable dictature incurable en Afrique et principalement au Togo




Soirée de présentation d'un projet pour la "Non-violence et la paix au Togo"

L'association CADD invite la communauté togolaise de Fribourg  à une soirée de présentation d’un projet pour « la non-violence et la paix au Togo ».

Le constat est qu’à chaque élection présidentielle, plusieurs Togolais subissent des traitements inhumains. Cela se traduit également par une répression militaire, unique arme pour maintenir le pouvoir en place depuis quarante-huit ans. Le seul moyen d’échapper à ces violences, qui peuvent aller jusqu’à la mort, est alors l’exil. Ainsi, on peut remarquer que c’est pendant les périodes électorales que de nombreux Togolais, dont de nombreux jeunes qui sont l’avenir du pays, choisissent de fuir le Togo et d’aller gonfler le nombre toujours grandissant de demandeurs d’asile à travers le monde.

Au Togo, on note un grand déséquilibre des forces entre les protagonistes, acteurs de la scène politique. L'armée clanique, mise en place par le pouvoir n’est pas républicaine. Et de ce fait, elle obéit aux seuls ordres du pouvoir et n’autorise aucune contestation. Un parti d’opposition ne peut, de ce fait, pas exister librement.
L'asile constitue ainsi l’unique porte de liberté et, en même temps, un drame épineux, source de déracinement traumatisant pour les citoyens togolais qui ne peuvent plus construire leur avenir dans l'harmonie familiale et culturelle qui les a vus naître. L'exilé noir accepte, sans le savoir ou parfois consciemment car obligé,  de porter les chaînes brisées par ses ancêtres esclaves.

Pour Kossivi Oyono, retrouver l’harmonie ancestrale reste l’espoir du développement de l’Afrique et de son  pays, le Togo, mais pas dans n’importe quelle condition.  C’est dans cette optique que s’insère son projet de lutte pour « la non-violence et pour la paix ».

En espérant vous voir nombreux, recevez nos meilleures salutations.

  Affiche de la soirée cliquer sur https://www.facebook.com/events/570812513058677/

Kossivi O. Dagbenyo
Le coordinateur